NOUVELLES ET BLOGUE

L’anti marketing : Une campagne dédiée aux fans

Un visuel coloré, un montage surprenant et carnavalesque rendu intriguant par l’absence totale de toute information concernant l’origine ou la visée de l’oeuvre affichée, tel est l’impact de la nouvelle campagne publicitaire du rappeur Travis Scott, qui grimpe les échelons du rap plus rapidement que l’on attendait la sortie de son troisième album “Astroworld”. Cette campagne est fascinante dans son approche anti-marketing; au lieu de se concentrer sur un potentiel public à rejoindre, elle s’adresse directement aux fans, seuls susceptibles d’interpréter la provenance du panneau d’affichage “Astroworld” et de reconnaître l’effigie du rappeur se retrouvant sur le visuel des affiches apparues par la suite.

Astroworld billboard Travis Scott

Différentes vagues de publicité ont réussi à enflammer les débats sur le web quant à la date de sortie de son prochain album, dont la plus marquante est probablement l’apparition de gigantesques reproductions gonflables de la tête du rappeur à différents endroits aux Etats-Unis commençant par le toit d’Amoeba Music à Los Angeles.

View this post on Instagram

Crazy n kinda creepy ⚡🔥 @travisscott

A post shared by travisscott (@laflamejacques) on

 

Les têtes dorées ont envahi les réseaux sociaux des fans de Travis Scott, créant, malgré l’absence d’information, un “buzz” autour de la campagne. Cette façon d’utiliser l’adhésion des fans de l’artiste comme tremplin principal de médiatisation de la campagne est inédite.

C’est ainsi que vous pourrez retrouver ces visuels sans message apparent, affichés aux quatre coins de Montréal, Toronto, Vancouver mais aussi dans toutes les grandes villes américaines.

Après avoir lu cet article, vous faites maintenant partie du club très privé de ceux capables de repérer cet exemple d’anti-marketing.